Les actualités HRA

23/02/18 La ganterie française préserve ses savoir-faire

Le rachat du gantier Georges Morand par le groupe français Lim (Leather in Motion), fin 2017, est venu rappeler la fragilité de ce marché de niche qu'est le gant de ville en cuir «Made in France». Une fragilité tout en nuance cependant, car la demande existe, selon Jean Strazzeri, le président de la Fédération française de la ganterie et, par ailleurs, dirigeant de la ganterie Lesdiguières Barnier, à Grenoble. «Le problème, c'est que, à l'heure actuelle, il est très difficile pour les gantiers français de fabriquer en grande quantité et cela limite considérablement leur développement.