Les actualités HRA

08/09/17 Pierre Bergé rejoint Yves Saint Laurent

L'homme d'affaires, cofondateur et ancien PDG de la marque Yves Saint Laurent, est décédé vendredi 8 septembre au matin. Il avait 86 ans.

Figure incontournable de la mode, mais aussi de la politique, mécène d'artistes, engagé auprès de nombreuses associations, copropriétaire du Monde, Pierre Bergé est décédé, le 8 septembre, à 86 ans des suites d'une « longue maladie », a annoncé la fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent. Il avait révélé, en 2009, être atteint d'une myopathie incurable.

Né à Saint-Pierre-d'Oléron (Charente-Maritime), d'une mère institutrice et d'un père fonctionnaire des impôts, il grandit à La Rochelle et emménage à Paris à 18 ans. Là, il rencontre à Saint-Germain-des-Prés les figures intellectuelles du moment : Jacques Prévert et Jean Giono, mais aussi Jean Cocteau et Louis Aragon notamment. À cette époque, il manifeste le souhait de devenir écrivain et travaille dans une librairie. Passionné par la peinture, il se lie à Bernard Buffet, dont il sera le compagnon, avant de faire la connaissance en 1954 d'Yves Saint Laurent, successeur de Christian Dior.

Cette rencontre sera décisive pour les deux hommes. Le couple va ainsi « révolutionner » l'univers de la mode. Le génie créateur de l'un s'appuyant sur les capacités d'organisation et de gestion de l'autre. Fortune faite, Pierre Bergé deviendra le mécène de nombreux artistes mais aussi d'associations défendant les minorités. Il sera ainsi le parrain de plusieurs associations de lutte contre l'homophobie mais aussi contre le Sida. Promoteur du « mariage pour tous », il venait d'épouser, au printemps dernier, le paysagiste Madison Cox et avait coproduit le film de Robin Campillo, 120 battements par minute, contant les débuts du mouvement Act Up Paris.

Homme de presse

En marge de ses activités dans la mode, Pierre Bergé se tourne très tôt vers les médias. En 1949, il fonde son premier journal, La Patrie mondiale, un « titre pacifiste et libertaire », dont il est le rédacteur en chef et auquel contribue Albert Camus. Cet intérêt pour la presse ne le quittera pas. Fondateur de Courrier international et de Globe, mais aussi du magazine gay Têtu, soutien financier de Pink TV, il devient en 2010 l'un des actionnaires majoritaires du Monde (aux côtés de Matthieu Pigasse et de Xavier Niel). Il assurera la présidence du conseil de surveillance du titre. Le trio rachète, en 2014, Le Nouvel Obs.

Engagé de longue date à gauche, soutien de François Mitterrand depuis 1984, ami de Jack Lang, il soutient pourtant Jacques Chirac en 1995. Il finance les campagnes et mobilise ses réseaux en faveur de Ségolène Royal en 2007. Dix ans plus tard, il s'affiche aux côtés d'Emmanuel Macron. Grand amateur de théâtre, il a dirigé l'Athénée de 1977 à 1981 puis présidé l'Opéra de Paris. Collectionneur et mécène de plusieurs musées, l'homme d'affaires avait également créé, en 2001, la maison de vente Pierre Bergé et associés qui dispose de bureaux à Paris et à Bruxelles.

fondateur et ancien PDG de la marque Yves Saint Laurent, est décédé vendredi 8 septembre au matin. Il avait 86 ans.