Les actualités HRA

05/09/17 Le T-shirt Propre fait le pari du made in France bio

Le secteur du bio ne cesse d'attirer, et pas uniquement dans l'alimentaire. En témoigne le succès rencontré par la jeune marque tricolore Le T-shirt Propre sur la plateforme de financement participatif Ulule en juin 2016. Mathieu Lebreton et Fabrice Burguière, les fondateurs du label, espéraient atteindre la barre symbolique de 100 précommandes. Ils seront loin du compte, puisque le site enregistrera au final 1 098 préventes.
Une performance qui doit à leur volonté de proposer du made in France, éthique de surcroît, à des prix accessibles. « Réserver la consommation responsable à un certain budget est contre-productif, nous voulions offrir cette option au plus grand nombre », raconte Fabrice Burguière.

Basé près de Rodez dans l'Aveyron, le duo s'est lancé dans l'aventure entrepreneuriale en 2016. Adeptes d'un style simple et classique, Mathieu Lebreton et Fabrice Burguière décident de se concentrer sur un basique du vestiaire : le t-shirt, avec la volonté de l'élaborer entièrement en France et de façon responsable.

« Avec internet, nous avons eu accès à tout le savoir et aux réponses à nos questions facilement, analyse Fabrice Burguière. C'est au niveau de la recherche technique de la fabrication du produit que ça a été plus compliqué, entre rassembler les savoir-faire perdus et ceux délocalisés. »


Côté matières, les entrepreneurs se sont vite retrouvés confrontés à la réalité du marché. Initialement, l'objectif n'était pas forcément de travailler une matière biologique mais seulement de « faire un t-shirt proprement ». Ils ont pensé au chanvre, au lin ou encore au bambou, mais le même problème se posait à chaque fois : le prix de vente final. « Avec du chanvre, le t-shirt aurait coûté 80 euros. Or nous voulions rendre la consommation responsable "normale", que ça devienne la norme. »

Finalement, Fabrice Burguière et Mathieu Lebreton décident d'opter pour du coton biologique venu de Turquie. Ils constituent un réseau de cinq PME en France pour prendre en charge la fabrication des étiquettes, des emballages et du tricot ainsi que la teinture et la confection, pour un prix de vente final de 40 euros. « Nous avons dû faire des compromis. Nous sommes passés de la volonté de réaliser un produit 100 % made in France à 95 %, pour toucher un plus large public », concède le cofondateur.

Une fois les partenaires identifiés, une recherche qui leur aura pris plusieurs mois, le duo est fin prêt à lancer sa campagne sur la plateforme Ulule. Et là, le succès dépasse leurs espérances puisque les deux compères multiplient par 11 l'objectif de commandes qu'ils s'étaient fixé. Fabrice Burguière se souvient : « Une telle quantité ne pouvait pas être fabriquée par les deux couturières de l'atelier de confection. Il a fallu repenser le circuit pour assurer le nombre de commandes et répondre à l'engouement ».

Dans la foulée de la clôture de la campagne de financement, Le T-shirt Propre s'est doté d'un e-shop, qui enregistre entre 400 et 500 commandes par mois. Les collections se composent d'une trentaine de références confondues pour l'homme et la femme qui seront élargies pour l'automne-hiver.

Aujourd'hui, le réseau de distribution s'est étendu au commerce physique avec une vingtaine de points de vente dans le Sud de la France mais aussi en ligne avec une présence sur la plateforme La Redoute. L'objectif pour le duo est de pouvoir proposer à plus long terme une garde-robe complète pour l'homme, la femme et l'enfant.